Scrum, première approche en éducation

( 8 février 02018 : Mises à jour en fin de billet)

J’essaie d’améliorer mon enseignement dans un état d’esprit Agile à travers 4 valeurs. Je continue de m’éloigner de l’aspect profondément cartésien, tayloriste et militaire de la structure actuelle de l’enseignement dans une salle de classe.

De nombreuses méthodes ont permis de faire émerger les valeurs agiles en 02001. Parmi ces méthodes, je pourrais citer le cadre de développement de produit complexes Scrum de Ken Schwaber et Jeff Sutherland (01996), ou la méthode Extreme Programming de Kent Beck et Ron Jeffries (01999), ou encore la méthode Crystal Clear d’Alistair Cockburn (01997).

L’agilité, ce n’est donc pas une seule méthode, une seule manière de progresser dans l’apprentissage. C’est surtout, avant tout, un état d’esprit qui permet de naviguer dans la complexité à l’instar du Macroscope de Joël de Rosnay.

« Être agile » c’est pouvoir s’adapter dans un environnement que l’on connait parfaitement, son métier, mais qui change, fluctue, ou se métamorphose plus ou moins lentement. Il faut garder à l’esprit qu’un environnement, une planète, un territoire, un écosystème, un groupe d’individus, un individu, n’est (ne sont) jamais immuable(s), définitif(s), figé(s).
Lire la suite « Scrum, première approche en éducation »

Publicités

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑