Aujourd’hui, j’aimerais créer une guilde. La guilde du S4C, regroupant des pédagogues appliquant le Socle commun.

Je commence à avoir une bonne maitrise de l’application des 5 domaines du socle. Lorsque le socle sera vraiment commun, l’enseignement sera beaucoup plus intéressant. Le socle permettra certainement aux élèves de progresser et de s’épanouir.

J’enseigne depuis 20 ans maintenant, dans le même établissement. J’ai connu deux périodes pédagogiques.

La première avant 02009 et la seconde après 02009. La première période avant le Socle commun de connaissances, de compétences et de culture et la seconde période après ce Socle commun.

Si ma manière d’enseigner a changé dès 02009 puis n’a cessé d’évoluer au fil des années, je n’ai jamais pu obtenir d’aide, malgré mes nombreuses demandes. Lorsque j’ai commencé à mettre en place le socle commun dès 02009, puis lorsque j’ai compris en 02012 à quel point le Manifeste Agile et les méthodes pragmatiques des programmeurs informatiques peuvent être utiles, je pensais naïvement qu' »on » trouverait un intérêt à ma pratique pédagogique. Non seulement « on » ne s’est pas intéressé ni à ma pratique ni au socle commun, mais « on » a mis en place les trois phases du syndrome de Samsa : indifférence, mépris, rejet.

Or, le socle commun ce n’est pas cocher des cases. C’est avant tout une mise en place en commun dans le but d’améliorer les connaissances, les attitudes et les compétences de chaque enfant. Donc d’améliorer les pratiques pédagogiques.

Des constats

Si j’ajoute les premières difficultés décrites dans ce rapport de 02011…

Si j’ajoute le désintérêt voire le mépris ici et là pour ma pédagogie qui n’est pourtant que l’application des 5 domaines du socle commun …

Si j’ajoute les personnes qui commencent à se rendre compte que le socle n’est pas concrètement mis en place depuis 02009, à l’instar de Brigitte Hazard, Inspectrice Générale, montrant l’importance du socle et de la notion de compétence dans ses conférences

En somme, encore en 02021, le sujet du socle commun et des compétences est un sujet tabou. François Dubet dans son livre Dix propositions pour changer d’école écrit en 02015 parle lui de « chiffon rouge« .

Je suis donc balloté entre lassitude, incompréhension, dégoût et colère, car au regard des difficultés croissantes des élèves, nous sommes très loin des ambitions et des préparations de L’OCDE pour 02030 en matière d’enseignement, d’instruction, d’éducation, de compétences, d’attitudes de connaissances et de valeurs.

Je suis lassé également des discussions dans le vide, comme dernièrement cet échange avec un pseudo-pédagogue de lycée qui ne connaissait en fait ni le socle, ni les programmes, ni la notion de « période ». Après lui avoir décrit ma pédagogie agile il m’a demandé si j’appliquais le programme. (!!)

Les 5 domaines du socle

Nous sommes en 02021 et ma pédagogie qui semble toujours particulière pour des élèves et leurs parents, ou d’autres personnes, n’a rien de personnelle ou d’innovante. Elle est l’application rigoureuse du socle, c’est-à-dire l’association des 5 domaines :

domaine 1 : les langages pour penser et communiquer. Je mets en place l’utilisation des mots, de la grammaire, des chiffres, du graphisme, des symboles, du corps, etc… pour développer l’esprit critique.

domaine 2 : les méthodes et outils pour apprendre. Je mets en place la capacité de suivre un modèle, le kanban, l’apprentissage par coeur, les patterns, les mind map, les discussions agiles, la prise de note pendant la lecture, la facilitation graphique, la pagination, les dictionnaires, etc…

domaine 3 : la formation de la personne et du citoyen. Je mets en place les valeurs, les discussions en groupe, l’autonomie, les prises de décisions, les risques, la prise en compte des erreurs, etc…

domaine 4 : Les systèmes naturels et les systèmes techniques. Je mets en place la démarche d’investigation, les hypothèses, l’observation, l’utilisation de diagrammes, la compréhension de cognition, etc…

domaine 5 : Les représentations du monde et de l’activité humaine. Je mets en place des activités en petits groupes, la littératie, la littérature, l’analyse des textes, l’analyse des oeuvres picturales, l’invention, la création, etc…

Ainsi le bilan sur le bulletin de mes élèves comporte environ 23 à 25 évaluations à chaque trimestre. C’est un prisme reflétant les activités de chacun des élèves pendant mes cours.

Exemple de bilan pour un élève

Mais je me sens assez seul, comme les quelques enseignants croisés depuis plusieurs années et qui font le même constat que le mien. Pourtant l’application du socle, et donc la prise en compte de chaque élève, doit être réalisée en coopération, et ce depuis le cycle 1.

Comme l’écrivent si justement François Dubet & Marie Duru-Bellat dans le livre Dix propositions pour changer d’école, « Il reste que si le socle exprime, et c’est nécessaire, ce que la société attend de son école, il ne dit rien de la manière de le mettre en œuvre concrètement dans les classes, ni des voies pour mobiliser les élèves afin d’atteindre ses objectifs. Il laisse donc toute latitude aux professionnels pour déployer leurs compétences. »

Pour ma part, afin d’appliquer ce socle, mon cadre est l’agilité, c’est-à-dire le Manifeste Agile. Ce blog montre une partie de mes recherches et de mes résultats.

L’idée d’une guilde

Alors, aujourd’hui, j’aimerais créer une guilde. La guilde du S4C. La guilde du Socle Commun de Connaissances, de Compétences et de Culture, en attendant qu’elle devienne la guilde du S4CS, Socle commun de connaissances, de compétences, de culture et de valeurs.

Une guilde est une coopération entre des individus pratiquant une activité commune, ici l’application du socle au quotidien. Je recherche donc des pédagogues déjà expertes/experts avec le socle.

Cette guilde permettra (me permettra – vous permettra) d’échanger avec des pédagogues (cycle 1, cycle 2, cycle 3) sur leur manière de mettre en place, pendant l’heure de cours, les 5 domaines de compétences. Je ne cherche pas à échanger avec des « enseignants innovants ». J’estime pour ma part que je ne fais aucune innovation dans ma pédagogie qui n’est, comme j’aime insister, que l’application rigoureuse de la loi. Je n’apprécie pas les « innovations » qui ne reposent pas sur les textes officiels.

Ainsi, par exemple, mettre les élèves en groupe pour qu’ils apprennent les uns des autres n’a aucune valeur si cette activité n’engendre pas une création de valeur inscrite dans le socle. De plus, j’ajouterai que les élèves n’apprennent pas vraiment les concepts du programme en discutant entre eux.

Depuis 02009, le socle commun de l’Education Nationale est une innovation. Ce socle n’est d’ailleurs pas une spécificité française, mais européenne. Se référer scrupuleusement aux textes officielles est déjà en soit un immense travail.

Mes questionnements

Existe-t-il d’autres influences ? Quelles sont-elles ? Comment d’autres pédagogues parviennent-ils aussi à mettre en place les 5 domaines du socle en une séance de cours ? Comment parviennent-ils à accompagner chaque élève ?

Les premiers échanges sur le S4C peuvent se faire via une visio-conférence (ZOOM ou Kmeet ou Skype) pour l’oral associée à Slack pour l’écrit.

Copie écran sur Slack

Pour cette première fois, je propose :

– faire connaissance,

– exprimer ses difficultés en classe avec le socle,

– partager ses erreurs,

– présenter ses méthodes.

Je propose une rencontre virtuelle avec Zoom ou Kmeet ou Skype, fin juin, de 15:00 à 16:00 soit le mercredi 23 juin, soit le samedi 26 juin.

Intéressée / intéressé ? Merci de m’envoyer par mail une adresse mail pour le lien ZOOM ou Kmeet ou Skype et pour le lien Slack.

2 commentaires sur « La guilde du S4C »

    1. Bonjour Pascal,

      Très heureux de voir que l’agilité se répand dans l’éducation. Scrum est davantage orienté sur la création d’un projet en groupe plutôt que sur l’apprentissage individuel. C’est néanmoins une entrée intéressante dans l’agile pour les élèves et les enseignants.

      Concernant la guilde S4C, j’attends surtout des enseignants du primaire et du collège, c’est à dire des pédagogues utilisant déjà au quotidien le socle commun depuis 02009. Ne le prenez pas mal, ce n’est pas contre vous, si je ne vous accepte pas pour le moment.

      Si vous le souhaitez, n’hésitez pas en revanche à participer sur ce blog en commentaire à propos de vos expérimentations.

Laisser un commentaire ou une aide, merci

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s