Sur le chemin du lean : amélioration continue et développement des personnes

Ce mercredi matin. Une classe de 5e, des enfants de 12 et 13 ans. 5 absents.

Le sprint de 8 heures de leur troisième période d’expérimentations inspirée de scrum-kanban-xp vient de se terminer. Il est temps de se consacrer à un bilan, une rétrospective réflexive. Après avoir écrit leurs « compliments, remerciements ou bravo » sur leurs coeurtes, ils indiquent, sans concertation avec les autres élèves du groupe, leurs points positifs et leurs points négatifs : Lire la suite « Sur le chemin du lean : amélioration continue et développement des personnes »

Publicités

Apprendre la gratitude et l’empathie avec des Coeurtes

Dans un établissement scolaire, nous ne produisons rien. La priorité n’est pas le transfert d’énergie ou la création de matériels ou de services. Le but est de permettre à chaque enfant de transformer des messages en informations. Ce sont ces transformations, ainsi que les expérimentations qui en découlent, qui permettent la possibilité de développements cognitifs. Ces développements entrainent, si possible, pour les enfants de meilleures capacités de compréhension du monde qui les entoure et ainsi de meilleures possibilités pour pouvoir répondre aux changements.

Expliquer ce qu’est enseigner semble impossible. Enseigner et apprendre sont des processus complexes et chaotiques pour lesquels les solutions n’existent que dans l’instant. Enseigner et apprendre sont intimement liés au contexte ou à l’environnement et à l’individu ou à ses capacités sensorielles, émotionnelles, cognitives. Enseigner et apprendre sont des actes à la fois intimes ainsi que le résultat d’interactions entre des individus. Lire la suite « Apprendre la gratitude et l’empathie avec des Coeurtes »

Scrum, première approche en éducation

( 8 février 02018 : Mises à jour en fin de billet)

J’essaie d’améliorer mon enseignement dans un état d’esprit Agile à travers 4 valeurs. Je continue de m’éloigner de l’aspect profondément cartésien, tayloriste et militaire de la structure actuelle de l’enseignement dans une salle de classe.

De nombreuses méthodes ont permis de faire émerger les valeurs agiles en 02001. Parmi ces méthodes, je pourrais citer le cadre de développement de produit complexes Scrum de Ken Schwaber et Jeff Sutherland (01996), ou la méthode Extreme Programming de Kent Beck et Ron Jeffries (01999), ou encore la méthode Crystal Clear d’Alistair Cockburn (01997).

L’agilité, ce n’est donc pas une seule méthode, une seule manière de progresser dans l’apprentissage. C’est surtout, avant tout, un état d’esprit qui permet de naviguer dans la complexité à l’instar du Macroscope de Joël de Rosnay.

« Être agile » c’est pouvoir s’adapter dans un environnement que l’on connait parfaitement, son métier, mais qui change, fluctue, ou se métamorphose plus ou moins lentement. Il faut garder à l’esprit qu’un environnement, une planète, un territoire, un écosystème, un groupe d’individus, un individu, n’est (ne sont) jamais immuable(s), définitif(s), figé(s).
Lire la suite « Scrum, première approche en éducation »

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑