Les grandes lignes de l’utilisation de Kanban en classe

Kanban est une méthode appartenant au mouvement Agile.

Présent dans la salle de classe aux yeux de tous les élèves, le kanban est un tableau à double entrée. C’est un outil de processus qui indique ce qu’il faut faire dans un temps limité.
Il permet aux élèves travaillant en groupe de suivre leur progression.

Dans la première colonne sont placés les différents objectifs. Ils peuvent eux-mêmes être divisés à leur tour.
Les autres colonnes se répartissent en :
travail à faire / en train de faire / en test / en amélioration / fait.

Un élève de chaque groupe (fait à tour de rôle) se déplace vers le tableau-kanban afin d’indiquer l’étape de travail grâce au Post-it indiquant le numéro de son groupe.

Tous les élèves du groupe doivent avoir terminé le travail dans leur cahier pour pouvoir indiquer que le groupe est prêt.
Pour chaque objectif, à l’étape «testé» j’interviens pour une évaluation de plausibilité. Il s’agit d’une évaluation formative. J’interroge rapidement tous les élèves. Ils savent alors tous que leur travail nécessitera une amélioration.

Les buts du kanban (en relation avec les valeurs Agile)
– Travail en équipe et en collaboration. Dans chaque groupe, tous les élèves discutent ensemble, font des recherches ensemble ou séparément, essaient de travailler en même temps. Ne pas laisser d’élève dans une posture passive.
– Obtenir un résultat, quelque soit la méthode employée par chaque élève.
– Mon intervention s’effectue pendant les phases de test, mais également en aide pendant les phases de travail. J’observe chaque groupe et dans chaque groupe je viens en aide à un ou des élèves.
– Si un travail n’est pas mené correctement (parce que j’ai inscrit un objectif trop éloigné de leurs capacités), je peux changer l’ordre des objectifs, ou diviser les objectifs en sous-objectifs plus réalisables ou plus rapidement.

En étant réactif face à leurs difficultés, je peux ainsi rapidement les mettre dans une position de travail et de réussite ; la réussite ne voulant pas nécessairement signifier avoir 20/20.

Le kanban s’intègre parfaitement au processus de travail en séquences, structure de travail non pas linéaire mais systémique. Le kanban permet aux élèves d’intégrer et d’utiliser le programme de français associé aux 6 piliers du socle de compétences.

Publicités

30 commentaires sur “Les grandes lignes de l’utilisation de Kanban en classe

Ajouter un commentaire

  1. Bonjour,
    Je suis prof d’anglais. Connaissez vous des livre qui traite de kaban et Agile a l’école n Anglais.
    Merci
    Colin

  2. C’est intéressant de voir le Kanban appliqué dans une salle de classe. Pour expérimenter encore un peu plus le Kanban dans votre contexte, l’étape suivante pourrait être de mettre des limites:

    * En tant que professeur et intervenant lors des phases de tests, vous pouvez devenir le goulet d’étranglement du système. Imaginez que deux groupes vous sollicitent en même temps.
    Votre limite naturelle est de 1, un seul groupe à la fois, le groupe est matérialisé par un post it. Vous pouvez rendre explicite cette règle sur le tableau en visualisant d’une manière ou d’une autre cette limite sur une colonne « En test ». Les groupes ne vous sollicitent que lorsque vous êtes disponible, c’est à dire que lorsque la colonne est vide.
    * On peut également penser à une limite sur la colonne d’amélioration. Un seul groupe à la fois s’améliore… Est-ce que cela a du sens? Dans le contexte de l’IT, une des idées est de forcer la collaboration avec cette limite. Un groupe passant les tests et devant s’améliorer ne peut pas le faire car un groupe est déjà en train de s’améliorer? Est-ce qu’en attendant, ce groupe ne peut pas aller aider un autre groupe en retard? Voire, aller tester un groupe ayant finit?

    Ces idées ne sont que de pures suppositions, je ne suis pas professeur, mais elles représentent des illustrations de ce que je chercherais à tester pour l’étape suivante.
    Il ne faut pas oublier que c’est avant tout une méthode qui vise l’amélioration du travail.
    Bonne continuation,

    1. Merci infiniment pour ce commentaire qui me touche particulièrement. Votre livre sur le Kanban est toujours à portée de main !

      Je n’avais pas perçu la notion de « goulet d’étranglement ».
      Bien que ce ne soit pas fréquent, il n’est pas si rare en fait que deux groupes me sollicitent en même temps. Ce matin, quatre groupes sur cinq m’attendaient pour la phase de test ! Heureusement que la carte kanban ne nécessitait qu’un test rapide, qu’une réponse courte.

      Je vais bien évidemment tester l’ensemble de vos idées.

Laisser un commentaire ou une aide, merci

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :